Séduit par les extrêmes…

… j’ai trouvé ma place ! Et surtout je l’assume pleinement, cette ****** de maladie !

Lomepal et Roméo Elvis le dissent très bien dans leur chanson 1000 degrés.

Pour moi, c’est exactement mon état d’esprit à l’heure actuelle, qu’est-ce qu’il se passe après le quart de siècle, quand on est bipolaire et qu’on le sait (et qu’on est suivi par un bon psychiatre) ?

Et bien pour moi ça va bien, voire très bien en ce moment (à ne pas confondre avec trop bien 😬).

Je profite de la vie, de mes amis, de ma famille, sans trop en faire non plus. J’ai un job que j’aime, même s’il me prend beaucoup de temps (on connaiiiiit ^^).

Mes journées en semaine se résument un peu à : métro boulot dodo… mais en vrai je sors aussi de temps en temps, bien que je réserve plutôt ça pour le vendredi / samedi soir 😇🥂!!!

Chose qui m’arrivait pratiquement jamais, j’organise des sorties et je regroupe mes différents groupes d’amis ! De base je ne voulais pas « mélanger » puis finalement…! Une, deux, trois… soirées puis on se rend compte que c’est pas plus mal et que les personnes s’entendent finalement mieux qu’on aurait pu le penser. À la bonheur !!!!

Dans mon entourage d’amis proches, ils le savent pratiquement tous et ils m’ont toujours soutenu. Car bien sûr les meilleurs restent alors que les autres, qui n’ont pas assumé dès le début ne sont du coup plus là et ne le seront certainement plus jamais. Que bien nous fasse, comme je vous l’ai déjà expliqué dans un précédent article (Comment l’annoncer à ses amis ?) certains le prennent bien alors que pour d’autres c’est différent, mais c’est la vie ☺️.

En bref, pour répondre à la question, est-ce qu’on peut vivre normalement en étant bipolaire ? La réponse est bien sûr que oui, si vous vous écoutez et que vous vous connaissez bien évidemment !

Mais en vrai n’ayez peur de rien et encore moins de vous !

Vous voulez savoir le pire dans l’histoire de ma vie ?

C’est seulement depuis que j’ai appris que j’étais bipolaire que je me sens mieux et vraiment moi, je n’ai plus peur (ou du moins j’ai moins peur de m’exprimer librement et ouvertement lorsque quelque chose ne me plait pas, par exemple). J’ai découvert en moi une grande bouche, quelqu’un de simple et franche qui fait grandement du bien aux personnes qui m’entourent. Je ne le savais pas avant, mais finalement mes amis s’ouvrent de plus en plus à moi aussi et nous sommes dans une magnifique relation.

En un mot, n’ayez jamais honte de ce que vous êtes, car depuis cette révélation, les personnes sont plus que jamais avenantes envers moi et vraies ! Ils aiment ce que je suis et ce que je fais en toute transparence. Ils aiment mon côté fofolle et délurée mais en même temps avec un grand coeur. Je connais désormais qu’elle est ma force.

Alors mes Authentiques, une dernière chose :

Vivez pour vous et pour les gens que vous aimez et qui vous respectent telles que vous êtes, vous merveilleuses personnes, que vous êtes, j’en suis certaine !

Bien à vous

A&B

Publié par authentiquebipolaire

A pour Authentique & B pour Bipolaire ! Authentique et Bipolaire, c'est comme ça que j'ai envie de me définir pour vous parler de ma propre expérience en tant que personne atteinte de troubles bipolaires. See u soon les Authentiques !

Join the Conversation

2 Comments

  1. Ma très chère compatho et -patissante ! Je suis vraiment très très heureux pour toi. Et pour tout ceux qui vivent la même chance que toi.
    C’est vrai que mon anxio-dépression et mon versant parano proviennent d’une incapacité à me détendre et à redouter à chaque instant, en partant perdant, et cognitivement inférieur, la personne que je dois aborder et que je dois convaincre ou du moins ne pas agacer. Et être un homme, un mâle, un mec qui doit assumer/exprimer son « ombre » comme une partie intégrante de sa personnalité est – à mon sens et selon les discussions que j’ai pu avoir, – une difficulté supplémentaire pour préserver notre dignité et donc notre confiance en nous. Nous autres les hommes, nous cherchons la confrontation avec l’autre homme, on rivalise, on se mesure, quitte ensuite à appliquer une condescendance, une hypocrisie pour éviter les manifestations de la confrontation. Et être ainsi capable de calculer notre réponse en gardant ce recul, nous rassure, nous renforce et nous permet de bien dissimuler notre sentiment de dominance, derrière la vitre teintée de notre regard sympathique, …mais en même temps, occupé à moitié à écouter l’autre, et à moitié à penser à ce qu’on pourra lui répondre pour l’impressionner, ou du moins pour préserver ce « poise » intérieur (comme on dit en anglais), cette tranquilité intérieure, qui nous confère l’ascendance dans la relation. Et le problème de l’aliéné, malade mental, sur le visage duquel on peut lire l’effroi, la perplexité, la tendresse, le besoin de plaire, bref tout ce qui attire la cruauté, est d’en être conscient, Mais de ne pas pouvoir le démontrer par le comportement. De savoir en théorie que faire, mais de ne pas être capable de le mettre en pratique, à cause de ses angoisses, et du milieu qui l’environne et qui ne lui laisse aucune chance de prendre ce genre d’initiative liberatrice. Ce qu’un père exemplaire devrait savoir faire avec ses enfants.

    J'aime

    1. Hello, merci pour ce message. C’est vrai que ça doit certainement être plus complexe à gérer pour la gent masculine. Mais je te rassure j’ai aussi eu des difficultés et surtout à mettre ma fierté de côté et assumer ma faille et comme tu le dis si bien, assumer cette part d’ombre. Avec le recul j’essaye au plus profond de moi de me convaincre que tout ce que j’ai pu vivre, ces dernières années, font ma force et celle que je suis aujourd’hui. Je ne suis pas entièrement sereine concernant l’avenir, car il y aura toujours cette épée de Damoclès au dessus de ma tête, mais autant profiter de chaque instant avant de se « retourner » une nouvelle fois. En tout cas, je suis de tout cœur avec toi pendant cette phase douloureuse, en espérant que tu arriveras vite à en ressortir et encore plus fort.
      Bien à toi,
      A&B

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :