La sortie de psychiatrie

Hey les Authentiques,

Alors, pour faire suite à mon précédent article concernant mon internement en hôpital psychiatrique (Les débuts en Hôpital psychiatrique), je vais maintenant parler de la sortie.

Ce n’est pas simple de sortir de l’HP, croyez-moi…

Avec l’aide des médicaments (enfin faut le dire vite) et la coupure avec le monde extérieur, j’allais vraiment mieux. Je vous le disais précédemment aussi, je ne me sentais pas du tout à ma place et je n’avais pas l’impression d’être mal, au point de rester en HP.

J’en avais parlé avec le chef du service, qui n’avait pas vraiment répondu positivement à ma demande de sortie. Manque de bol pour lui, mes parents sont intervenus.

Ils l’ont fait car ils avaient aussi vu que j’allais mieux et qu’une hospitalisation à domicile pouvait m’être bénéfique, surtout qu’ils avaient un voyage de prévu au Canada.

Mon père aurait refusé catégoriquement que je reste enfermée là bas, sans visite pendant 15 jours. Alors que j’aurais pu rester chez moi, avec des visites quotidiennes des médecins et bien sûr de mon entourage.

Le chef du service psy cède, et ça y est… libération ultime … Je sors 🤩!!!

Quel bonheur !

J’étais toujours droguée aux médicaments mais au moins j’allais retrouver mon chez moi.

Comment se passe l’HAD ?

L’hospitalisation à domicile porte bien son nom. Deux médecins viennent vous voir pour vous donner vos médicaments (et surtout vérifier que vous les avaler bien) puis pour parler.

Pour ma part j’avais deux femmes qui venaient tous les jours. Elles me posaient des questions pour évaluer si j’allais mieux etc. Elles essayaient également de comprendre ce qui avait déclenché cette crise de bouffée délirante.

Et oui les Authentiques, à cette époque je n’avais pas été diagnostiquée bipolaire encore, ce fût biiiieeennn plus tard !

Je me souviens d’un jour, où elles étaient venues avec des documents informatifs et quelques tests. Ce questionnaire était censé nous apprendre si j’étais schizophrène… Je ne vous raconte pas mon état de choc … Je ne savais plus, j’étais perdue. Je me demandais si j’étais schizo ou rien. Mais si j’étais rien… QU’EST-CE QUE J’AVAIS ?!

J’ai donc rempli les tests, en toute transparence, je n’y croyais pas, et même, suivant les résultats, je me disais que ça ne pouvait pas être une science exacte. On parle quand même de maladies mentales là !

Ça ne va pas se découvrir comme ça, par miracle, en remplissant un simple questionnaire.

Le lendemain je leur ai donc donné le questionnaire et je n’ai jamais eu de retour … Mystère !

L’HAD a bien duré 3 semaines environ et ensuite j’avais un suivi avec un psychiatre et une psychologue qui avaient tout mon suivi suite à l’hospitalisation en HP.

Voilà voilà … la suite au prochain épisode les Authentiques !

A&B

Publié par authentiquebipolaire

A pour Authentique & B pour Bipolaire ! Authentique et Bipolaire, c'est comme ça que j'ai envie de me définir pour vous parler de ma propre expérience en tant que personne atteinte de troubles bipolaires. See u soon les Authentiques !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :